Retour de mission

Royaume-Uni (Louise Quinio et Céline Chadenas, 31 octobre – 11 novembre 2022)

Texte

Image

Crédit photo : L. Quinio, novembre 2022

Cette mission s’est déroulée dans le cadre de deux projets : le premier concerne le doctorat de géographie de Louise Quinio (laboratoire LETG UMR 6554) et le second un projet de recherche coordonné par Vincent Andreu-Boussut, maître de conférences en géographie à l’Université du Mans (laboratoire ESO UMR 6590), auquel participait également Céline Chadenas, maître de conférences en géographie à Nantes Université (laboratoire LETG UMR 6554). Cette mission avait pour objectif de recueillir des retours d’expériences outre-Manche sur des sites naturels ayant connu des transformations, planifiées ou involontaires, comprenant à chaque fois la reconnexion à la mer d’une partie de l’espace naturel.

Plusieurs sites ont été sélectionnés pour cette mission. Deux d'entre eux ont fait l’objet de transformations désignées parfois comme du « managed realignement ». L'un est situé sur la côte ouest dans le Somerset (Steart marshes) et le second sur la côte est, dans l’Essex (Wallasea Island). Ces deux projets sont nés des besoins de compenser la disparition d’habitats naturels, impactés par des projets d’aménagement sur la côte ou par l’élévation de la mer et le phénomène de « coastal squeeze ». Deux autres sites enquêtés ont connu des brèches accidentelles il y a quelques années, entraînant un retour à la mer non-programmé d’au moins une partie de l'espace : Horsey Island dans le Devon et Hazlewood marshes dans le Suffolk. Sur ce dernier, une brèche s’est formée dans la digue qui le séparait de l’estuaire lors d’une tempête en 2013, qu’on aperçoit sur les photographies ci-contre. Depuis, une dynamique naturelle s'est installée et le site a évolué, à la fois sur le plan paysager mais aussi du point de vue des habitats naturels, entraînant une plus grande proximité des habitations vis-à-vis de la mer.

Au cours de cette mission, des entretiens semi-directifs ont été réalisés avec les gestionnaires des sites, les porteurs de projets, les services de l’État en charge de la protection de l’environnement et des bénévoles. Ces échanges ont permis de reconstruire l’évolution de ces espaces naturels littoraux, d’identifier les leviers et freins à ces changements et comprendre la manière dont les populations locales ont été intégrées aux réflexions. Ces études de cas constituent des retours d’expériences intéressants ; elles serviront à identifier les éléments clés pour nourrir la manière de penser le futur des espaces naturels sur les littoraux de l'Ouest français et leur adaptation.

 

Louise QUINIO (doctorante) et Céline CHADENAS (Maître de conférences HDR), Nantes Université, LETG Nantes UMR 6554 CNRS

celine.chadenas@univ-nantes.fr,louise.quinio@univ-nantes.fr

Participants au projet

  • Vincent ANDREU-BOUSSUT, Université du Mans
  • Céline CHADENAS, Nantes Université
  • Louise QUINIO, Nantes Université

Illustrations

Crédit photo : L. Quinio, novembre 2022

Citer cet article

Référence électronique

« Royaume-Uni (Louise Quinio et Céline Chadenas, 31 octobre – 11 novembre 2022) », Cahiers Nantais [En ligne],  | 2022, mis en ligne le 23 janvier 2023, consulté le 20 juillet 2024. URL : http://cahiers-nantais.fr/index.php?id=1766